L’attrait du Niagara en tant que merveille naturelle ne se limite pas aux chutes. Il suffit de poser la question au nombre croissant de visiteurs de la rivière Niagara chaque année qui viennent pour admirer l’un des plus grands rassemblements au monde de goélands et d’autres oiseaux migrateurs.

En 1996, l’ensemble du corridor de la rivière Niagara, qui s’étend sur 56 kilomètres entre le lac Érié et le lac Ontario, est devenu le premier site en Amérique du Nord à être reconnu comme « zone d’importance mondiale pour les oiseaux » par les principaux groupes de conservation du Canada et des États-Unis. À partir de la mi-novembre, la rivière s’anime avec les acrobaties de plus de 100 000 mouettes en migration, du nord jusqu’au Groenland et de l’Arctique canadien jusqu’à la Floride.

  • icon
    Tout l’année
  • icon
    Sans guide

Caractéristiques des activités

Les goélands abondent!

Les goélands abondent!

Les dénombrements d'oiseaux ont permis de nommer jusqu'à 19 espèces de mouettes sur la rivière Niagara, dont 50 000 à 75 000 Goélands de Bonaparte. C'est 10 pourcent de la population mondiale! Les mordus de la nature peuvent entrevoir d'autres espèces plus difficiles à trouver, comme la Mouette de Franklin et la Mouette de Sabine, ainsi que des espèces rares comme la Mouette de Californie, originaire de la côte ouest et la Mouette de Ross de Sibérie.

La plongée des canards

La plongée des canards

La rivière Niagara est également une importante aire d'hivernage pour de nombreuses espèces de canards, d'oies et de cygnes. Le long de la côte canadienne, près de Old Fort Erie, les gens se rassemblent avec des jumelles pour observer les canards d'Amérique, les Fuligules à tête rouge, les Fuligules à dos blanc et de nombreuses autres espèces de canards. On peut voir les canards plonger en piqué, gobant des poissons en aval d'un barrage flottant que le Canada et les États-Unis installent sur la rivière Niagara au début de chaque hiver, pour retenir les blocs massifs de glace du lac.